125 ACTIONS pour augmenter votre rentabilité

Inscrivez votre prénom et email pour recevoir les 125 meilleurs actions. 

Peut être aujourd’hui, connaissez vous cette situation où les résultats comptables de votre entreprise se sont dégradés. Les bénéfices ont diminués et ce que vous donne votre comptable n’est pas très reluisant.

Face à cette situation, vous envisagez d’éventuellement revoir le calcul du prix de revient. De recalculer la manière dont vous estimez vos coûts, de manière à être sûr que vous faites bien la marge que vous êtes censé faire.

Alors, peut être aujourd’hui connaissez vous ce processus classique pour fixer vos prix de vente. Vous partez de vos prix de revient. Ensuite, de ces prix de revient, vous déterminez la marge que vous souhaitez réaliser.

Alors, que ce soit par un taux de marge ou que ce soit directement par une marge, on va dire monétaire, que vous appliquez. Et de ce fait là, vous en déduisez le prix auquel vous devez vendre vos produits.

Donc ici, le prix de vente. Seulement, cette méthode, elle a un problème, elle a un problème. C’est que, si ici sur les prix de revient, vous avez une erreur ou un problème ou un mauvais calcul, et bien, il y a de forte chance que la marge que vous calculez et ensuite le prix de vente que vous calculez ne soient pas correctes. Et c’est ce qui explique peut être votre difficulté aujourd’hui dans votre rentabilité.

Alors aujourd’hui, je souhaiterai vous présenter, comment vous pouvez faire un calcul du prix de revient de manière fiable et sûr, sans pour autant être un grand spécialiste financier, ni un comptable, etc.

Le but c’est vraiment de faire très très simple pour que vous puissiez le mettre en application dans votre entreprise.

Donc bonjour, je suis Benoit Saussereau, Stratège en performance économique pour les entreprises. Et donc aujourd’hui, je vais vous présenter comment vous pouvez faire pour réaliser un calcul du prix de revient.

Alors que vous ayez une boutique, une charcuterie, une boucherie, peu importe, un commerce de proximité, un bar, un restaurant peu importe, vous utilisez probablement, toujours, à peu près, la même méthode,

Et c’est cette méthode que moi, je vais vous conseiller pour le calcul du prix de revient. Alors comment est ce que l’on calcule le prix de revient dans une entreprise, dans un commerce de proximité?

Et bien, tout d’abord, on va avoir un premier poste, ce qu’il faut bien prendre en considération, c’est le poste « matière ».

Donc ça, c’est le premier poste de charges que l’on va calculer dans votre entreprise. Donc, ce poste « matière », c’est le premier poste que vous devez intégrer dans vos prix de revient.

Et dans vos matières ici, vous allez intégrer, donc, je vais mettre un « S » quand même, ce qui va être mieux; donc, vous allez intégrer, et bien, toutes les matières que vous consommez pour chacun des produits.

Donc par exemple, et bien, si vous avez, moi, je ne sais pas, dans un restaurant par exemple, vous avez des ingrédients que vous consommez, vous avez des plats éventuellement que vous achetez, voilà, des, peu importe ce que vous utilisez, des matières premières, de la viande, des légumes, etc.

Et bien ça, c’est qu’on va mettre dans la case « matière ». Vous avez donc tout un tas d’achat de matière que vous allez réaliser dans votre entreprise.

Donc ça c’est dans le cas où vous avez un commerce de proximité dans lequel il y a une transformation. Dans le cas où bien évidemment, il n’y a pas de transformation, vous n’allez pas avoir de matière. Vous allez avoir ce que l’on va appeler des marchandises.

C’est-à-dire que vous achetez des marchandises, ensuite, vous faites une marge dessus et vous les revendez.

Il n’y a pas de transformation. Et bien, là on est sensiblement dans le même schéma où il va falloir commencer, pour calculer vos prix de revient, par prendre en compte vos achats de marchandises.

Donc voilà, donc ça c’est un des points pour commencer. Ensuite, qu’est ce que l’on va faire pour aller un petit peu plus loin. Et bien, une fois qu’on a les matières, ce que l’on va faire, c’est que, on va mettre ici ce que l’on va appeler « la main d’oeuvre ».

Alors, au niveau de la main d’œuvre, on ne va pas prendre n’importe quel type de main d’œuvre, on ne va pas prendre toute la main d’œuvre.

On va prendre uniquement la « main d’œuvre directe » comme on l’appelle. Alors, en quoi consiste la main d’œuvre directe?

Et bien, la main d’œuvre directe, c’est la main d’œuvre qui est directement pour soit produire le produit que vous allez vendre par la suite ou alors, pour bien vendre les marchandises.

Donc, ça va être, voilà, tous les produits qui vont être directement liés à la quantité de produits ou services ou marchandises que vous vendez.

Donc ça, c’est important de comprendre cette notion là. C’est-à-dire que bah voilà, plus vous allez vendre de produit ou de prestation, etc. et bien plus ce coût de main d’œuvre va augmenter.

L’objectif derrière, quel est-t-il? L’objectif c’est déterminer ce que l’on va appeler, bah voilà, le nombre d’heure par rapport au produit ou à la prestation, le nombre d’heure de main d’œuvre directe que vous allez dépenser par produit que vous allez vendre par la suite.

Donc, si par exemple vous avez, alors, de manière assez simple pour le calculer, si vous faites tant de chiffre d’affaire, que vous avez cinq vendeuses, et bien simplement, le nombre d’heure pour, par unité de chiffre d’affaire va être le nombre, le chiffre d’affaire divisé par le nombre d’heure de toutes vos vendeuses.

Donc voilà donc, ça c’est un des éléments aussi à prendre en compte dans votre prix de revient. Pourquoi c’est important? C’est-à-dire que, qu’est ce que l’on va faire une fois que l’on va avoir ça?

Donc, on va avoir par exemple ici dans le cas, dans l’exemple que je vous donne, donc, des heures par chiffre d’affaire. Ça veut dire qu’une fois que l’on a ça, quand on va déterminer le prix de vente du produit ou de la prestation que l’on va vendre,

Et bien, on va prendre ici le ratio et on va donc déterminer le nombre d’heure « théorique » qu’il est censé, dont on est censé avoir besoin pour pouvoir vendre cette prestation. De ce produit, pardon.

Donc voilà, donc ça veut dire que ça, vous allez pouvoir intégrer ce montant d’heure dans votre prix de revient pour déterminer après votre prix de vente.

Donc voilà donc, donc ça c’est, on va dire, les deux gros blocs que vous allez avoir dans votre entreprise pour vos prix de revient.

Donc le premier bloc ici et ensuite, le deuxième bloc ici.Alors après, là, ce que vous obtenez quand vous faites ça, vous obtenez ce que l’on appelle la « marge sur coûts directs ».

Alors, cette marge sur coût directe, elle est intéressante parce que, une fois que vous connaissez cette marge sur coût directe.

Donc, une fois que vous connaissez cette marge sur coût directe, et bien vous êtes sûr que si vous êtes positif ici par rapport à vos prix de vente, donc, vous pouvez très bien, calculer, voilà, le montant de ces coûts ici moins votre prix de vente,

vous avez donc votre marge sur coût directe à ce moment là. Et bien, si cette marge elle est positive, ça veut dire que, et bien, vous pouvez vendre ce produit là, parce qu’il ne vous mange pas d’argent. Pourquoi il ne vous mange pas d’argent?

Pour une raison très simple, c’est que si tout ce qui est directement lié comme coût à ce produit est payé par son prix de vente, ça veut dire que forcément vous êtes rentable sur ce produit là.

Donc ça, c’est un point à prendre en compte parce que, en fait dans le calcul des coûts que l’on va faire, on va aller le plus loin que ça. On va aller plus loin que ça parce qu’on va pratiquer ce qu’on va appeler un coût complet,

c’est-à-dire qu’on va calculer tous les coûts de l’entreprise. Ce qui veut dire que, et bah, arriver à un résultat final dans lequel vous pourrez multiplier vos prix de revient par vos volumes de vente et vous obtiendrez tous les coûts de votre entreprise.

Donc c’est ça l’objectif. Donc, vous aurez véritablement, voilà, les coûts complets. Alors derrière, ce qu’il faut quand même comprendre c’est que les coûts complets peuvent vous donner parfois des fausses images.

Ils peuvent parfois vous donner, voilà, une mauvaise information, c’est-à-dire que vous pouvez avoir une marge négative sur coût complet. Ça, c’est parfaitement possible.

Mais ça ne veut pas forcément dire que si vous supprimez ce produit vous allez augmenter vos bénéfices, parce que si la marge sur coût directe est positive, elle doit, au contraire vous allez dégrader vos bénéfices.

Donc, je ne vais pas m’attarder ici sur l’explication du pourquoi du comment, mais toujours est-t-il que l’important c’est que cette marge là soit positive.

Si cette marge là est positive, et bien, au moins vous êtes sûr que vous ne mangez pas d’argent à vendre ce produit là. Donc ça, c’est le premier point.

Ensuite, qu’est ce que l’on va faire? Alors ensuite, vous prenez, vous prenez par exemple votre compte de résultat, vous récupérez toutes les autres lignes que vous avez dans votre compte de résultat.

Alors pas toutes, mais on va dire la majorité des lignes. Sauf bien évidemment les taxes, les impôts, etc. Mais vous prenez toutes les autres lignes.

Donc, vous avez les amortissements, vous avez le loyer, vous avez les assurances, vous avez les autres charges externes, etc. Vous avez tous ces frais là. Vous avez éventuellement aussi toute la main d’œuvre que vous n’avez pas pris en compte,

Peut être votre salaire de gérant, etc. donc voilà, donc vous prenez ces éléments là. Et donc, et bien évidemment, si vous vous occupez vous aussi de la vente, bah, vous allez vous considérer comme de la main d’œuvre directe.

Du moins, ou sinon, vous pouvez prendre un pourcentage. Si vous considérez que vous passez, je ne sais pas moi, 30% de votre temps en la gestion, et bien, vous prenez votre salaire, vous mettre 30% dans les frais généraux.

Donc ce que l’on va compter maintenant, et 70% sur cette partie là de main d’œuvre directe. Voilà. Donc ça c’est ce que vous allez faire.

Donc, reprenez toutes ces charges là dans votre compte de résultat et vous calculez ce que l’on va appeler ici les « Frais généraux ». Voilà.

Donc là, quand vous avez fait ça, vous allez calculer, comme vous avez fait la somme dans votre compte de résultat, donc, vous prenez ce que vous a donné votre comptable; vous faites la somme de toutes ces charges comme on n’a pas compté ici,

Vous enlevez tout ce qui est les matières, vous enlevez tout ce qui est les marchandises et vous enlevez tout ce qui est la portion de main d’œuvre directe. Voilà.

Donc ici, quand on parle de main d’œuvre directe, pour simplifier aussi, on va prendre les coûts totaux, tous les coûts salariaux. On va prendre aussi les charges sociales etc. On va tout prendre.

On va tout prendre, comme ça au moins on est sûr que on a toutes les charges. Donc ici, on travaille en coût total. Ensuite ici, vous avez vos frais généraux.

Alors vos frais généraux, c’est pareil, encore une fois, il va falloir les répartir. Il va falloir les répartir par rapport, bien évidemment, par rapport à une unité qu’on va définir.

Alors, vous avez plusieurs choix dans les unités que vous allez définir. Vous pouvez définir par exemple que vous allez répartir les frais généraux par unité de chiffre d’affaire.

Donc, c’est-à-dire, vous allez chercher à savoir combien j’ai de frais généraux à chaque fois que je fais 1 euro de chiffre d’affaire? À chaque fois que je fais 100 euros de chiffre d’affaire? Peu importe l’image que vous voulez utiliser.

Vous pouvez utiliser une autre image qui va être, à chaque fois que je vois une unité de quelque chose. Donc si vous avez par exemple des produits qui sont relativement homogène où les prix sont, ne varient pas énormément, etc.

Et bien, vous pouvez très bien considérer que vous pouvez répartir vos frais généraux à l’unité. Donc voilà, donc ça c’est, c’est, voilà, on va dire les deux approches traditionnelles que vous pouvez avoir.

Alors après, bien évidemment, vous pouvez sophistiquer un petit peu la mécanique, on va dire, déjà de base. Ça, ça va vous permettre déjà d’avancer considérablement.

Donc c’est frais généraux, qu’est ce que l’on fait? On prend ces frais généraux et on fait un petit peu un exercice semblable qui a été fait ici.

Dire qu’on va prendre le montant de ces frais généraux et on va utiliser, donc dans le cas où on prend l’indicateur de chiffre d’affaire, on va prendre les frais généraux qu’on va diviser par le chiffre d’affaire.

Donc une fois qu’on va avoir fait ça, ici, on est quasiment prêt à avoir le prix de revient. Donc alors, qu’est ce que ça veut dire?

ça veut dire qu’au niveau des prix de revient, ici, et bien, on va avoir des matières, des marchandises, la main d’œuvre directe, que l’on va avoir réparti.

Donc là, on l’a unitaire. maintenant, elle est unitaire, ici. Et ensuite, on a les frais généraux unitaire aussi. Donc une fois qu’on a toute cette portion là, on les ajoute à chacun des produits et on obtient les prix de revient.

Donc ça, voilà, c’est, on va dire le cadre général pour définir le prix de revient. Alors après bien évidemment, vous pouvez sophistiquer un petit peu la mécanique.

Vous pouvez, les frais généraux, vous pouvez par exemple considérer, si vous avez, je ne sais pas moi, trois gammes de produit ou du moins trois types de produit différent ou fondamentalement différent,

Ce que vous pouvez faire, c’est, vous pouvez dire: »bah voilà, mes frais généraux, je vais en mettre », je ne sais pas moi, »40 et puis 20″. Donc 40%, 40% et puis 20% sur la troisième partie.

Donc du coup après, vous faites ça. Et après, vous répartissez en fait, encore une fois, vous divisez par le chiffre d’affaire, comme dans l’exemple ici. Comme ça vous avez, et bah voilà, les frais généraux unitaire.

Donc voilà, donc ça c’est, on va dire, l’approche classique. Alors ça c’est intéressant, mais si votre marge s’est dégradée, ce n’est pas seulement de faire un calcul du prix de revient qui va être intéressant, mais ça va être chercher à comment vous pouvez du coup baisser vos prix de revient?

Comment vous pouvez jouer, voilà, sur ces paramètres que l’on vient de lister ici? Comment est ce que vous pouvez jouer dessus pour les faire baisser?

Et c’est pour ça que je vous ai préparé un pdf dans lequel je vous explique en fait « 7 clés pour faire baisser vos prix de revient ».

Donc voilà. Donc ça c’est, ça c’est le complément quelque part un peu de ce que je viens de vous présenter ici, dans lequel, maintenant vous savez calculer vos prix de revient,

Mais si vous voulez vraiment travailler dessus et si vous avez des problèmes ou des difficultés de trésorerie, calculer vos prix de revient, ce ne sera pas suffisant.

ça veut dire que, et bien, vous allez devoir, bah voilà, chercher des moyens de baisser ces prix de revient. Et c’est pour ça que je vous ai préparé ce petit livret.

Alors dans ce livret, vous allez aussi découvrir les deux stratégies types pour fixer vos prix de vente. Parce qu’en fait, donc dans le schéma en fait que je vous ai montré tout à l’heure, ici,

Donc je vous expliquais que, son prix de revient, très bien. Et ici, on fait, on joue sur la marge que l’on souhaite appliquer. Et de ce fait là, on détermine son prix de vente.

Donc il se trouve qu’en fait ici, il y a deux approches fondamentales qu’on peut utiliser au niveau de la marge que l’on va fixer.

Donc ça c’est deux choses que je, ces deux stratégies là, ce sont deux stratégies que je vous explique aussi dans le livret pdf. Donc alors, maintenant, vous allez peut être, vous vous demandez peut être comment est ce que vous pouvez accéder à ce livret pdf?

Alors, c’est très simple, en fait, il y a un lien qui va apparaitre ici, normalement. Ou alors, un lien qui est dans la description de la vidéo. Vous cliquez dessus. Et ensuite, vous m’indiquez simplement l’adresse email à laquelle vous souhaitez que je vous envoi ce livret.

Et je vous l’envoi tout de suite après. Voilà. Donc ça c’est, voilà, ce que j’ai préparé pour vous. Alors, il y a un autre point aussi important, c’est qu’en travaillant sur vos prix de revient et en cherchant à réduire ces prix de revient,

Vous allez peut être aussi vouloir analyser vos marges, analyser la manière dont, bah voilà, vous faites varier vos taux de marge, ou la manière dont se structure, voilà, votre ordre de produit, etc.

Et c’est pourquoi aussi, dans ce livret, vous trouverez, en fait, une astuce, une astuce issue de la stratégie d’entreprise. Donc dans la méthodologie stratégie d’entreprise, comme comment on construit une stratégie d’entreprise? Etc.

Et bien, dedans, je vous donne une astuce donc relativement simple pour pouvoir du coup, et bien, structurer la manière dont vous allez analyser vos marges, dont vous allez analyser vos prix de revient, etc. pour pouvoir bien comprendre ce qui se passe.

Et du coup, pouvoir prendre les bonnes décisions. Et éventuellement, voilà, du coup supprimer des produits, ou alors, essayer de voir comment on ne peut pas changer tel ou tel produit. Peut être le faire sous un format différent, etc.

Bon, voilà, pour pouvoir, vous poser toutes ces questions là, vous avez besoin aussi d’analyser les données. De ne pas seulement rester à juste achever un calcul. Et puis, je suis content; et puis, voilà quoi.

Et ça, ce ne sera pas suffisant si vous voulez vraiment travailler dessus, si vous voulez vraiment optimiser et baisser vos prix de revient. Vous allez aussi avoir besoin d’analyser.

D’analyser dans le détail. D’utiliser des leviers, d’analyser, etc. Donc ça c’est, c’est pour ça que je vous l’ai mis aussi dans le livret de manière à ce que vous ayez vraiment tous les éléments pour pouvoir baisser vos prix de revient de manière efficace.

Et surtout, baisser vos prix de revient de manière durable. Alors, un autre point complémentaire que je tenais à vous expliquer, dans ce livret, quand je vous explique les 7 clés pour passer votre, pour faire baisser vos prix de revient,

Ce qu’il faut savoir c’est que ce sont des clés qui ne vont pas mettre en danger votre entreprise. J’ai un point d’honneur en fait par rapport à ça et je ne souhaite pas vous donner des conseils qui vont déstabiliser votre entreprise.

Le but ce n’est pas, voilà, de vous mettre en danger ou de mettre en danger votre société ou peu importe. Ce n’est pas du tout, du tout ma politique quoi.

Ce n’est pas du tout dans mes valeurs. Donc c’est pour ça que dans ces 7 clés, en fait, vous trouverez des clés qui permettent de regarder dans la manière dont l’entreprise fonctionne, de regarder comment est ce que l’on peut travailler pour qu’elle soit plus efficiente.

Pour que, ça revient moins cher, etc. Mais il n’y a pas, je ne vais pas vous conseiller de virer la moitié de vos salariés et vous allez baisser vos prix de revient. Non, ce n’est pas du tout l’idée quoi. Ça, je ne sais pas s’il y a des gens qui font ce genre de conseil, mais franchement, vous n’aurez pas ça chez moi.

À très bientôt

 

Share This