125 ACTIONS pour augmenter votre rentabilité

Inscrivez votre prénom et email pour recevoir les 125 meilleurs actions. 

Transcription :

Peut être aujourd’hui, vous vous demandez avec mes problèmes de trésorerie comment faire. En effet, peut être avez-vous fait appel à votre banquier pour obtenir un découvert ou un prêt à court terme.

Et cependant votre chiffre d’affaire n’a pas progressé. Ce qui est plutôt mauvais signe. Ou peut être même, simplement, vous avez toujours du mal à faire face à vos remboursements TVA ou à vos appels de cotisations RSI.

Et définitivement, cette situation ne peut plus durer. Vous en avez marre de devoir bosser 12 heures par jour pour pouvoir vous tirer un petit salaire et pouvoir faire face enfin à vos factures.

Vous aimeriez plutôt pouvoir vivre comme un « salarié », quelque part, en ayant des horaires respectables, entre 7 et 8 heures, voir 9 heures de travail.

Pouvoir profiter de votre famille et pouvoir partir en vacance aussi de manière régulière. Et pour cela, vous avez besoin d’augmenter votre trésorerie.

Parce qu’aujourd’hui, voilà, ça vous bloque dans votre entreprise pour pouvoir atteindre ces objectifs. Alors dans cette vidéo, nous allons voir les 7 erreurs classiques que vous pouvez commettre et qui vont vous entrainer dans des problèmes de trésorerie par la suite.

Mais avant de parler de ça, je souhaitais déjà vous faire un petit aperçu sur quelles peuvent être les sources de problèmes de trésorerie? Et il faut bien comprendre un petit peu dans quel cadre on se situe.

Et ensuite, je vais vous présenter une méthode dans laquelle je vous expliquerai comment vous pourrez déterminer, quelle est la source de votre problème et du coup, qu’est ce que vous pourrez faire pour résoudre ces mêmes problèmes de trésorerie?

Et commençons tout de suite. Alors, ce qu’il faut bien comprendre au niveau de la trésorerie, c’est que l’on va distinguer deux sources.

La première des sources que l’on va distinguer va être la rentabilité. C’est-à-dire que si dans votre entreprise vous avez des problèmes de rentabilité, et bien très clairement, très clairement cela va impacter votre trésorerie par la suite.

Donc définitivement, bien connaitre sa rentabilité et être sûr d’avoir une bonne rentabilité, c’est un des leviers indispensables pour améliorer votre trésorerie.

Indispensable, mais pas suffisant. Parce qu’en effet, il y a un autre point très important à prendre en compte au niveau de votre trésorerie, c’est ce qu’on va appeler la solvabilité de votre entreprise.

Donc la capacité de votre entreprise à faire face à ses échéances à court terme. Donc voilà. Donc ça on va dire, ce sont les deux, les deux axes, les deux sources qui peuvent vous poser des problèmes de trésorerie.

Alors, si on va un petit peu plus dans le détail, ce qu’il faut bien comprendre dans la rentabilité, c’est que vous pouvez avoir des problèmes de marge.

C’est-à-dire que vous ne faites pas suffisamment de marge au niveau de vos produits. Et de ce fait là, cela vient impacter votre rentabilité. Vous avez peut être un autre point, c’est que vous n’arrivez pas à vendre plus chère.

Et de ce fait là, vous ne pouvez pas, bien évidemment, augmenter vos marges, mais le fait que vous ne puissiez pas vendre plus chère, ça va clairement impacter votre rentabilité par la suite.

Ensuite, vous avez peut être un problème dans la manière dont vous calculez vos prix de revient. Peut être vous avez des difficultés à calculer, même, vos prix de revient.

Et de ce fait là, vous avez des difficultés, une chose en entrainant une autre, à estimer vos prix de vente de manière la plus juste possible, d’estimer vos marges de manière précise, et de ce fait là prendre les bonnes décisions.

Et donc ça, on va dire, ce sont trois causes potentielles que vous pouvez avoir au niveau de votre rentabilité et qui viendrait la dégrader, et donc de ce fait là, vous causer des problèmes de trésorerie par la suite.

Alors ce qu’il faut bien comprendre c’est que sur cet aspect de rentabilité, ici, on est principalement sur une notion de compte de résultat. C’est-à-dire que là, d’un point de vue comptable, on va surtout regarder l’aspect compte de résultat.

Maintenant, si on parle de la solvabilité. Alors, dans la solvabilité, on va plutôt être sur des aspects bilan. Et qu’est ce que l’on peut avoir au niveau de la solvabilité?

Et bien tout d’abord, vous pourrez avoir des difficultés à maitriser vos délais. C’est-à-dire que vous n’arrivez pas à tenir de manière fiable et correcte vos délais client.

Et de ce fait là, et bien, cela vient impacter votre solvabilité. Vous avez peut être des difficultés à obtenir des meilleurs délais auprès de vos fournisseurs. Et ça, encore une fois, et bien, cela vient impacter votre solvabilité.

Ensuite, vous avez peut être un problème dans votre structure financière. Alors qu’est ce que c’est que votre structure financière? Votre structure financière, c’est tout ce qu’on va retrouver en haut de bilan.

Donc, dans cette structure financière on va retrouver votre capital, peut être simplement, vous n’avez pas assez de capital dans votre entreprise. Et une entreprise sous-capitalisée peut rapidement connaitre des problèmes de trésorerie.

Donc c’est pour ça que la structure financière doit elle aussi, être adaptée par rapport à votre entreprise. Donc voilà. Donc on va dire que ça c’est un panorama déjà global au départ pour comprendre un petit peu dans quoi on se situe, pour comprendre un petit peu, voilà, quels sont les leviers au niveau de la trésorerie.

Donc voilà. Donc maintenant attaquons tout de suite la partie pour la méthode que vous pouvez utiliser pour identifier quelle est la source parmi qu’on vient de voir ici, quelle est la source de vos problèmes de trésorerie?

Alors, ce que je vais vous proposer ici ça va être de faire des calculs, parce que bien évidemment, si on ne fait pas de calcul sur ce fameux compte de résultat, si on ne fait pas de calcul sur ce fameux bilan, et bien, ça va être très compliqué de comprendre d’où vient le problème.

Donc c’est pour ça qu’on va faire un solide calcul. Et on ne va pas faire n’importe quel type de calcul, on va s’intéresser principalement, donc ici, on va calculer des ratios, voilà.

Ce que l’on va chercher à mesurer au niveau de ces ratios, c’est l’évolution de votre entreprise. Donc ça va être des ratios d’évolution.

Pourquoi est ce que l’on va s’intéresser à l’évolution? Et bien simplement parce que, peut être que, une des raisons de la dégradation de votre trésorerie, de vos problèmes de trésorerie, c’est que votre entreprise n’a pas évoluée de la bonne manière.

Ou il y a eu des problèmes dans la manière dont elle a évoluée. Et de ce fait là, c’est venu impacter votre trésorerie. Donc c’est pour ça que c’est bien important de comprendre, en fait, comment votre entreprise a évolué, pour de ce fait, soit corriger pour son évolution future,

Ou alors déjà, rien que comprendre ce qui s’est passé et mettre en place des actions pour corriger le problème. Alors, on va calculer pour, ici, ces ratios d’évolution, trois ratios.

Le premier des ratios que l’on va calculer, ça va être un ratio d’évolution de chiffre d’affaire. En effet, il va être important de comprendre comment évoluait le chiffre d’affaire de votre entreprise entre deux périodes, entre l’année dernière et entre cette année.

Cette évolution, elle est positive, elle est négative, qu’est ce qui s’est passé en terme d’activité au sein de votre entreprise? Ça clairement, si votre chiffre d’affaire, par exemple s’est dégradé au cours de l’année précédente, et bien, il y a de très forte chance que cela vous cause des problèmes de trésorerie.

Parce que toutes vos charges ne sont pas forcément ajustable par rapport à votre chiffre d’affaire. Et donc cela va venir impacter directement votre rentabilité et donc votre trésorerie.

Donc c’est pour ça que déjà dans un premier temps, c’est important de bien comprendre ici la notion de chiffre d’affaire et surtout l’évolution de votre chiffre d’affaire.

Ensuite, c’est important, mais ce n’est pas suffisant. C’est-à-dire qu’on va mesurer un autre paramètre qui va concerner l’excédent brut d’exploitation.

Donc alors pourquoi prendre l’excédent brut d’exploitation? Alors on prendre l’excédent brut d’exploitation pour la raison simple, c’est que l’excédent brut d’exploitation n’est pas impacté par, on va dire, une quelconque stratégie fiscale ou alors une stratégie de financement.

Stratégie de financement, c’est-à-dire, au niveau de vos frais financiers. Et une stratégie fiscale qui pourrait être l’optimisation de votre résultat. Et donc de ce fait là, de venir impacter sur votre résultat net.

C’est pour ça que l’on ne prend pas le résultat, les bénéfices de votre entreprise, comment évaluer les bénéfices de votre entreprise? Bien sûr, c’est quelque chose que l’on peut calculer.

Mais aujourd’hui, on ne va pas s’intéresser à ça, parce qu’il me semble que l’indicateur le plus pertinent pour évaluer la rentabilité de votre entreprise, sa capacité à créer de la valeur, ça va être l’excédent brut d’exploitation.

Donc c’est pour ça que l’on va regarder l’excédent brut d’exploitation. Et encore une fois, on va regarder dans notre excédent brut d’exploitation, son évolution.

Est-ce qu’il a progressé? Est-ce qu’il s’est dégradé par rapport à l’activité? Est-ce que votre excédent brut d’exploitation s’est dégradé alors que l’activité a progresser? Ou est ce l’inverse? Etc.

Il faut bien comprendre ces notions là pour pouvoir par la suite, et bien, déterminer, voilà, quelle est la source de votre problème de trésorerie?

Ensuite, le troisième point. Donc là, on va cette fois attaquer sur le client, mais on va regarder le besoin en fonds de roulement.

Donc pourquoi est ce que l’on va regarder le besoin en fonds de roulement? Et bien parce que ça, clairement, ça exprime le besoin que votre entreprise a pour générer l’activité qu’elle génère ici au sein de son cycle d’exploitation.

C’est pour ça qu’il est important de regarder aussi cet aspect au niveau de, du besoin en fonds de roulement, donc sur l’aspect bilantiel,

comment quelque part vous arrivez à structurer votre entreprise au niveau des décalages de paiement que vous allez avoir entre vos clients qui vous payent et quand vous, vous payez vos fournisseurs, l’administration fiscale, etc.

Donc ça, c’est important de bien comprendre, on va dire, ces trois blocs là, et de bien mesurer leurs évolutions. Alors comment est ce que l’on va déterminer, derrière, voilà, quelle est la source du problème?

Et bien c’est là que, en regardant les évolutions de ces paramètres là, on va comparer l’évolution du chiffre d’affaire avec l’évolution de l’excédent brut d’exploitation,

on va comparer l’évolution du chiffre d’affaire avec l’évolution du besoin en fond de roulement. C’est-à-dire que si votre chiffre d’affaire progresse, normalement, votre besoin en fond de roulement va progresser aussi.

Mais est ce qu’il ne progresse pas plus vite? Est-ce qu’il progresse moins vite? Ça c’est important de comprendre ça, parce que clairement si votre besoin en fond de roulement progresse plus vite que votre chiffre d’affaire,

Si par exemple ici on a un facteur, on a +10% ici au niveau de votre chiffre d’affaire et qu’au niveau de votre besoin en fonds de roulement,on a +20%, clairement vous êtes en train d’assécher votre trésorerie.

Et très rapidement, à moins que vous renforcez votre structure capitalistique, mais très rapidement, vous allez éteindre votre croissance, parce que vous n’allez plus avoir d’argent pour financer votre croissance.

Donc ça, on va dire, c’est des paramètres à prendre en compte, pour du coup, et bien, déterminer quelle est la source du problème. Et là typiquement si vous êtes dans cette situation, c’est qu’une des sources du problème, c’est la manière dont vous gérer votre besoin en fond de roulement.

Et que chaque croissance de chiffre d’affaire vous coûte beaucoup trop chère en cash pour pouvoir le financer par la suite. Et donc de ce fait là, et bien, vous connaissez des difficultés, des problèmes de trésorerie.

Ensuite, un autre point, on va comparer ici l’évolution du chiffre d’affaire avec l’excédent brut d’exploitation. Ici, si l’excédent brut d’exploitation est passé, mettons à +8% d’augmentation, +8% d’augmentation,

clairement ici ce que l’on a, c’est que non seulement on vient de consommer plus de cash pour récupérer 10% de chiffre d’affaire supplémentaire, mais en plus il se trouve que ce chiffre d’affaire supplémentaire est moins rentable.

Il est moins rentable parce que l’excédent brut d’exploitation grandit moins vite, progresse moins vite que le chiffre d’affaire. Donc clairement on va chercher des euros de chiffre d’affaire qui rapportent moins que les euros précédents, de l’année précédente, etc.

Donc voilà. Donc ça, on va dire, c’est les points que vous pouvez utiliser pour, et bien, comprendre un petit peu, voilà, quelle est la source du problème, quelle est la raison pour laquelle, voilà, que vous avez des problèmes de trésorerie?

Alors maintenant, je souhaite vous parler, maintenant que nous venons de voir ça et que nous venons de voir les deux, on va dire, les deux sources de problème de trésorerie, que sont la rentabilité d’un côté et la solvabilité de l’autre côté.

Et bien, je souhaiterai vous parler des 7 fameuses erreurs que la plupart des entreprises font, du moins une grande partie, moi j’ai même vu une PME, qui pourtant avait plusieurs dizaines de million d’euros de chiffre d’affaire, faire ces erreurs là,

Et bien, ces 7 erreurs classiques qui sont faites par les entreprises en matière de trésorerie, en matière de gestion de trésorerie et qui ont de ce fait dégrader la trésorerie, dégrader la situation financière.

Alors pour parler de ces 7 erreurs, j’ai préféré vous préparer un petit livret pdf, que je vous ai mis en téléchargement ici. Et donc vous cliquez, il y a un lien qui va apparaitre ici ou alors dans la description de la vidéo.

Vous cliquez dessus. Et ensuite, vous m’indiquez seulement l’adresse email à laquelle vous souhaitez que je vous envoi ce livret. Alors, ce n’est pas tout, dans ce livret, je vous ai aussi inclus deux paramètres, on va dire, qui généralement ne  sont pas pris en compte dans la manière dont on gère la trésorerie.

Deux paramètres un petit peu oubliés, quelque part. Et puis, qui par contre peuvent avoir un rôle très important au niveau de votre trésorerie et peuvent avoir des impacts considérables.

Donc je me suis, ce ne serait quand même pas mal de les mettre pour que vous puissiez les avoir bien en tête. Pour que vous aussi dans votre entreprise, et bien, vous puissiez prendre en compte ces éléments là.

Ensuite, il y a aussi autre chose, c’est que, ici tout à l’heure, lorsque je vous parlais des marges, des prix de vente, de vendre plus chère, etc. sur votre rentabilité, sur ce bloc là, il y a un point essentiel, qui est nécessaire de bien comprendre et c’est lié,

en fait on ne se pose pas forcément la question, quand on réfléchit juste sur son compte de résultat. Mais lorsque l’on réfléchit sur son compte de résultat et sur son bilan en même temps,

Et bien il se trouve, il se trouve qu’il y a quelque chose de très important à prendre en compte dans la manière dont on fixe ses prix de revient. Une petite astuce à connaitre, une petite astuce à comprendre et ça fait une différence considérable dans la manière dont vous allez fixer vos prix de vente par la suite.

Et quand je vous dis de manière considérable, c’est-à-dire que ça peut, on va dire, peut en gros augmenter de 30% votre rentabilité sur les produits qui sont concernés par ce problème.

Donc ce n’est quand même pas négligeable. C’est pour ça qu’il est important que vous puissiez prendre cet élément là en compte, c’est pour ça que j’ai vraiment tenu à vous le mettre aussi dans ce livret.

Donc pour rappel, ce livret, pour en bénéficier, vous avez un lien qui apparait ici ou alors dans la description de la vidéo. Vous cliquez dessus et ensuite, vous m’indiquez seulement l’adresse email à laquelle je dois vous l’envoyer.

Et ce sera avec plaisir que je pourrais vous aider. Et moi dans ces cas là, je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo de conseil, ou alors à tout de suite de l’autre côté si vous souhaitez télécharger ce livret maintenant. Voilà, à bientôt.

Share This